Des Fruitiers aux parfums d’exotismes

Pour ceux qui souhaitent apporter de l’exotisme au jardin sans avoir à rentrer les plantes en hiver, voici quelques idées de fruitiers rustiques :

Paw paw

Paw-paw

Le paw-paw (Asimina triloba) encore appelé « arbre à banane » est la seule Annonacée (de la même famille que l’anone) vraiment rustique. Cette espèce nord-américaine résiste en effet à -25°C. Elle forme un petit arbre caduc d’environ 6 m de haut, à grandes feuilles pendantes atteignant 20 cm de long, devenant jaune d’or à l’automne. Les fleurs très originales, couleur lie de vin, paraissent au printemps sur les rameaux nus. Elles donnent des fruits rondouillards à peau lisse et verte à saveur de banane en fin d’été.

Photo de Feijoa sellowiana

Feijoa sellowi

Feijoa sellowiana (syn. Acca sellowana) est petit arbre brésilien de 4,50 m en tous sens. Il s’est parfaitement adapté au climat du sud de la France. Ses rameaux noueux présentent de petites feuilles coriaces persistantes et argentées qui contrastent avec la floraison éclatante blanche à gros bouquet d’étamines rouges. Les pétales charnus peuvent même se manger en salade. Le Feijoa s’emploie aussi bien pour former des haies de 1,50 m de haut que des arbres sur tige, moyennant une éclaircie du tronc. Lorsque l’été est suffisamment chaud, des fruits verts aux allures de goyaves apparaissent.

 

Le Feijoa  résiste aisément à –15°C et demande seulement beaucoup de soleil pour fructifier. Attention au calcaire qui fait jaunir son feuillage. Plantez-le dans un sol assez lourd et nourrissez régulièrement la plante si vous la cultivez en pot. 

Lycium chinense

Lycium chinense ou Goji

Le goji est le nom donné aux fruits de Lycium barbarumun arbuste poussant le long du Fleuve jaune. Il appartient à la famille des Solanacées et produit des baies rouges qui seraient consommées fraîches ou séchées quotidiennement par des Tibétains centenaires ! Sa très forte concentration en antioxydants permettrait de lutter contre le vieillissement. Son succès vient aussi de la présence notamment de 4 polysaccharides impliqués dans la défense immunitaire, de sa richesse en vitamines, en oméga3, en sels minéraux et oligoéléments… Bref, un produit à la fois nourrissant et très complet que l’on peut consommer à volonté.

 

Cet arbuste aux tiges arquées se cultive un peu comme la vigne et peut former des haies taillées. Les fleurs violettes apparaissent en début d’été et produisent les baies en septembre. Il supporte -23°C mais nécessite 180 jours sans gel pour fructifier. L’arbuste caduc apprécie les sols calcaires riches en minéraux qui se retrouvent dans le fruit. Maintenez un sol assez frais en été. Il peut aussi vivre en appartement entre 15 et 25°C.

Diospyros kaki

Kaki

Le kaki encore appelé plaqueminier de Chine, forme un arbre de belle allure entre 7 et 10 m de haut, de la famille de l’ébène. Il porte des fruits semblables à des tomates au cœur de l’hiver. Originaire de Chine mais très cultivé au Japon, il possède un homologue américain à petits fruits également comestibles (Diospyros virginiana) sur lequel il est souvent greffé. Les fleurs mâles et femelles couleur crème éclosent en juillet de manière assez discrète. Les feuilles se colorent de jaune puis de pourpre à l’automne avant de chuter alors que les fruits écarlates persistent sur les rameaux nus. Le plaqueminier est assez indifférent au sol mais il préfère un terrain bien drainé et légèrement acide. Plantez-le au soleil. L’arbre tolère jusqu’à -17°C sur de courtes durées.

 

»crosslinked«

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *